L'Institut propose un programme d'enseignement des disciplines védiques dont l'Ayurvéda, les massages thérapeutiques Abhyanga ainsi que le Jyotish, astrologie traditionnelle de l'Inde. Différents cours sont proposés sous forme de stages de formations, de pratiques cliniques.
Sont présentées aussi les consultations ayuverveda avec Atreya Smith, des produits ayurvediques bio, des publications etc
Join Vaidya Atreya Smith on
Vaidya Atreya Smith is on facebook





Follow atreyaAYURVEDA on Twitter

Cliquez dans l'image pour passer en mode diaporama

BLOG

Follow atreyaAYURVEDA on Twitter
Food Type vs Food Quality What is diagnosis in Ayurveda? » Tous les posts

Rechercher dans le site



Recevez notre Newsletter

Lettre d'information

Nos Livres


L’Ayurvéda pour les femmes L’Ayurvéda, le système médical le plus ancien du monde encore pratiqué de nos jours, a toujours possédé une branche spécifique de médecine pour les femmes, nous offrant une comrpéhension unique de l’anatomie féminine - une anatomie regroupant non seulement le corps physique et le corps anatomique, mais aussi les émotions, le mental et l’esprit. [ Suite ] » Tous nos livres
» Les éditions Turya
Accueil du site > Vaidya Atreya Smith > Publications > La Purification Selon L’Ayurveda

La Purification Selon L’Ayurveda

Auteur : Vaidya Atreya Smith

L’Ayurvéda est le système médical le plus ancien ayant toujours été pratiqué. Le mot indien « Ayurveda » est sanskrit et est généralement traduit par « la science de la vie » indiquant que ce système médical est un système holistique pour le corps et l’esprit. D’un point de vue historique, ce système a contribué au développement des traditions médicales chinoises, perses et grecques. Même la médecine moderne a profondément été influencée par le système ayurvédique à travers le développement des pratiques chirurgicales encore utilisées de nos jours. L’OMS, (Organisation Mondiale de la Santé) reconnaît depuis de nombreuses années l’Ayurvéda comme étant un système médical traditionnel valable et particulièrement efficace pour la prévention des maladies.

En Ayurvéda, un des concepts fondamentaux pour rester en bonne santé est la thérapie de prévention par l’hygiène de vie et l’alimentation. Selon ce système, ce que nous effectuons nous-mêmes pour prévenir les maladies constitue le remède le plus puissant puisqu’il provient de nos propres efforts et qu’il agit de façon plus directe sur notre santé que s’il venait d’une tierce personne ou de la prise de médicaments. La clé pour prévenir les maladies est de maintenir son corps pur, en d’autres mots, d’éviter l’accumulation des déchets dans le corps. Les thérapies de purification font ainsi partie des traitements les plus importants en Ayurvéda.

Le concept de toxines ou de déchets corporels remonte à plus de 5000 ans en Ayurvéda. En sanskrit, ce concept d’accumulation toxique est appelé « ama » et peut se traduire par « ce qui ne peut être ni digéré, ni éliminé ». L’accumulation de toxines dans le corps provient d’une quantité de facteurs issus de notre vie quotidienne : notre alimentation, la mauvaise qualité de nos aliments ; le surmenage, le stress, le manque d’exercices physiques, pour ne citer que quelques-unes des nombreuses causes du mauvais fonctionnement de notre métabolisme. Selon ce système, notre métabolisme est principalement contrôlé par la fonction enzymatique qui est divisée en 13 catégories. Ce concept, appelé « agni » en Ayurvéda, signifie littéralement « feu » ou transformation. L’idée est que si la fonction enzymatique est puissante, les toxines ne s’accumuleront pas dans les tissus, les organes ou le système digestif.

De plus, l’Ayurvéda considère que la fonction enzymatique est dominée et contrôlée par trois fonctions intelligentes du corps ou trois formes de force vitale. En sanskrit, ces principes intelligents sont appelés Vata, Pitta et Kapha. Ils sont souvent traduits par « air », « feu » et « eau », ce qui est simpliste mais pas incorrect. Ces termes étant métaphoriques, il est plus important de comprendre leur fonction dans le corps que de se perdre dans la terminologie indienne. Ces principes forment ensemble les bases de la santé ou des maladies puisque leur fonctionnement est responsable de la fonction métabolique adéquate.

Les toxines se forment lorsque l’alimentation et le style de vie entraînent les trois principes intelligents (tridosha ou Vata, Pitta et Kapha) à augmenter et à perturber la fonction enzymatique (agni). Lorsque cette perturbation a lieu, la faiblesse digestive entraîne une assimilation et une élimination incomplètes des aliments consommés. Les maladies sont alors provoquées par l’accumulation de cette masse toxique favorisant virus, infections bactériologiques, faiblesse immunitaire qui détériorent le fonctionnement des systèmes corporels et leur circulation. Au niveau mental, il existe aussi une forme subtile d’agni appelée « tejas » qui digère les émotions. Par conséquent, les perturbations tant physiques que mentales peuvent entraîner l’accumulation de toxines dans le corps ou l’esprit. Chaque aspect ayant tendance à affecter l’autre, les perturbations mentales tendent, à la longue, à causer une accumulation toxique dans le corps.

L’Ayurvéda a plusieurs manières d’enrayer ce processus de maladie. La branche de thérapies pour prévenir et réduire est appelée « Langhana » signifiant littéralement « alléger » ou réduire. Il existe deux branches principales dans les thérapies de réduction ; la première est appelée « palliation » ou réduction (Shamana) ; la deuxième est appelée « purification » (Shodhana).

La première branche (Shamana), plus douce, a pour but de réduire par l’alimentation et le style de vie, les toxines qui se sont accumulées. Ces traitements de palliation consistent à consommer des aliments légers, à suivre un régime composé d’un seul aliment, à consommer des aliments crus, à jeûner, etc. Ce genre de thérapies inclut également l’hygiène de vie et comprend la réduction du stress, la pratique d’exercices physiques, un régime d’hygiène de vie quotidien, etc. Ils sont simples et devraient être effectués régulièrement par tout le monde afin d’éviter l’accumulation de toxines dans le corps.

La deuxième branche de thérapies pour réduire (Shodhana) est plus puissante et a pour but de débarrasser les toxines profondément ancrées. Cette forme de thérapie est peut-être la plus célèbre de toutes les thérapies ayurvédiques car les résultats d’un traitement efficace sont souvent spectaculaires. Collectivement, ces thérapies puissantes sont appelées « Pancha Karma » ou « les cinq actions thérapeutiques ». Le Pancha Karma est une thérapie puissante devant être abordée avec respect. Cette thérapie peut se diviser en deux catégories simples : les auto traitements et ceux effectués par un praticien dans un milieu clinique.

Le Pancha Karma est un terme collectif constitué en fait de trois partis. Ces parties doivent être effectuées dans l’ordre et de façon adéquate pour que le traitement fonctionne. Si l’on ne suit pas ces règles, il en résulte un traitement partiel ou la formation de maladies. Les trois parties du Pancha Karma sont :

1. Purva Karma (thérapies préliminaires) Ces thérapies consistent en thérapies de palliation contrôlant le régime alimentaire et le style de vie selon la constitution de la personne ou la maladie prédominante au moment du traitement. Il existe de nombreuses thérapies mineures telles que les massages à l’huile (Snehana), les thérapies de sudation (Svedana), les lavements (Basti), les thérapies nasales (Nasya), les massages avec des plantes spécifiques (Pishinchhali) et l’application thérapeutique d’huile sur la tête (Shirodhara) (fig.1). Ces thérapies ont pour but de liquéfier la masse toxique mêlée à l’un des trois doshas (Vata, Pitta ou Kapha). A ce stade, la fonction de cette thérapie est de faire revenir les toxines dans le système digestif d’où elles proviennent.

2. Pradhana Karma (thérapies principales) Ce sont les thérapies fondamentales consistant en cinq thérapies principales pour réduire. Elles ont pour but d’éliminer toutes les toxines qui ont réintégré le système digestif à l’aide des thérapies préliminaires. Ces cinq thérapies sont : les vomissements thérapeutiques (Vamana)(fig. 2), la purgation (Virechana)(fig. 3), les lavements nettoyants (Niruha Basti), les thérapies nasales nettoyantes (Nasya), et la saignée thérapeutique (Rakta Moksha). La saignée thérapeutique est désormais rarement pratiquée hors de l’Inde et même là son utilisation a diminué depuis plusieurs siècles. De nos jours, les médecins remplacent les saignées thérapeutiques par un deuxième lavement de nature tonique (Anuvasana Basti).

3. Uttar Karma (thérapies de réanimation) Après les puissantes thérapies de purification, la digestion et la fonction enzymatique doivent être rétablies ou réanimées. Si cela n’est pas effectué correctement, le patient tombe malade plusieurs jours ou plusieurs semaines après le traitement. Cette réanimation consiste principalement à contrôler l’alimentation et l’hygiène de vie. Il existe de nombreuses thérapies mineures telles que les lavements toniques, les massages à l’huile ou secs, l’application d’huile sur la tête ou le corps, etc. Ces thérapies sont effectuées selon la constitution, l’âge, la vigueur et le sexe de la personne.

Tout au long des trois stades du Pancha Karma, on prescrit au patient des postures de relaxation pour détendre et stimuler le corps (asanas de yoga). On lui donne également des instructions pour méditer et apaiser le mental. Il est important de comprendre que le traitement de l’esprit est aussi important que celui du corps. D’après l’Ayurvéda classique, purifier le corps sans purifier l’esprit n’est pas un traitement complet. Etant donné que le corps et l’esprit sont liés, il faut les traiter simultanément. En Ayurvéda, la principale thérapie pour l’esprit est la méditation. La thérapie par les sons est également efficace pour apaiser le mental ainsi que l’aromathérapie et la thérapie par les couleurs. Toutes ces thérapies constituent un traitement complet en Ayurvéda classique.

Le traitement du Pancha Karma peut s’effectuer en auto traitement par toute personne ayant reçu une formation en Ayurvéda. Toutefois, la plupart des gens préfèrent être traités par une personne qualifiée.

Il est important de connaître la situation présente du Pancha Karma dans notre monde moderne. La plupart des cliniques ou des thérapeutes en Inde ou en Europe n’offrent malheureusement pas de traitement complet de Pancha Karma pour la simple raison du manque de temps. La méthode traditionnelle pour administrer ce système est composée de : 1. Thérapies préliminaires devant durer de 21 à 49 jours 2. Thérapies principales devant durer de 7 à 21 jours 3. Thérapies de réanimation devant durer de 7 à 14 jours

Pour suivre véritablement le concept de purification en Ayurvéda, nous devons disposer de cinq à douze semaines de libre. Un traitement d’un mois est court. Cela ne signifie pas qu’il soit impossible de recevoir un traitement de Pancha Karma de nos jours. Cela signifie que plus vous consacrez du temps à ces thérapies, plus le résultat est meilleur.

Il est possible d’obtenir de bons résultats en deux semaines si le patient suit un régime alimentaire spécifique pendant un mois précédent le traitement principal et le continue une semaine après. Il est peu réaliste de croire qu’un traitement d’une semaine de Pancha Karma préviendra ou guérira une maladie. Ce genre de traitements durant de trois à sept jours ne sont pas véritablement du Pancha Karma mais plutôt des thérapies préliminaires ou Purva Karma.

En résumé, le concept fondamental de la prévention des maladies en Ayurvéda consiste à comprendre que les toxines sont formées dans le système digestif, qu’elles s’accumulent dans les tissus, les systèmes corporels et les organes et qu’elles sont mêlées à la force vitale intelligente (doshas). Le but des thérapies de purification est de renverser ce processus en changeant premièrement l’alimentation et le style de vie et deuxièmement, en liquéfiant les toxines et en les aidant à réintégrer l’appareil digestif où elles se sont formées. Si ces thérapies préliminaires ne sont pas effectuées correctement, des toxines resteront dans le corps. Les thérapies principales agiront alors uniquement sur les toxines retournées dans l’appareil digestif. Ces thérapies n’élimineront pas efficacement les toxines présentes dans les organes ou les tissus. De plus, si les enzymes digestives ne sont pas réanimées après les thérapies principales, il est évident que davantage de toxines se formeront puisque tous les aliments sont transformés par la fonction enzymatique. Les thérapies de réanimation sont ainsi les plus importantes puisqu’elles permettent d’éliminer les toxines du corps en soutenant les deux premières parties de ce traitement.

De nombreuses règles sont à observer selon la saison, l’âge et la constitution pour obtenir de bons résultats thérapeutiques. Ces règles sont décrites dans les livres d’introduction en Ayurvéda avec l’hygiène de vie et le régime alimentaire adaptés selon la constitution ou le type corporel individuel. En général, tout le monde bénéficie de thérapies de réduction au début du printemps, en mars, et au début de l’automne, en septembre. Les thérapies pour réduire, effectuées deux fois par an, sont en mesure de prévenir les maladies en éliminant les toxines accumulées et en maintenant la fonction enzymatique.

Les thérapies pour réduire en Ayurvéda regroupent un grand éventail de thérapies. Plus nous les intégrons dans notre vie quotidienne, plus elles agissent dans la prévention des maladies. Le Pancha Karma est la thérapie de purification la plus efficace de toutes en Ayurvéda qui offre une méthodologie équilibrée pour détoxifier. Une bonne santé commence par de bons aliments et une bonne digestion qui sont les meilleurs moyens d’éviter les toxines.

2003 © Vaidya Atreya Smith

Version à imprimer envoyer l'article par mail title= envoyer par mail
eMail: contact (at) atreya.com
Domaines de compétences : Ecole de formation en ayurveda, massage ayurveda, massage ayurvédique, nutrition ayurveda, nutrition ayurvédique, phytothérapie ayurvédique. Stages, formation, cours, livres, enseignement à distance, et cours par correspondance en Ayurveda


Ayurvedic trainingn courses and lessons on line : visit www.ayurvedic-nutrition.com
Copyright © 1994-2014 Atreya Smith - Webdesign et référencement : www.welwel-multimedia.com