Depuis 1998 l'Institut propose un programme d'enseignement d'Ayurvéda et de massages thérapeutiques ayurvédiques (Abhyanga). Différents cours sont proposés sous forme de stages, de formations, et de pratiques cliniques. Le site propose aussi des consultations d'Ayurvéda avec Vaidya Atreya Smith et des produits ayurvédiques bio.
Join Vaidya Atreya Smith on
Vaidya Atreya Smith is on facebook





Follow atreyaAYURVEDA on Twitter

Cliquez dans l'image pour passer en mode diaporama

BLOG

Follow atreyaAYURVEDA on Twitter
Dosha definitions and discussion Smoothies » Tous les posts

Rechercher dans le site



Recevez notre Newsletter

Lettre d'information

Nos Livres


Pathologie et Diagnostic Ayurvédiques La médecine Ayurvédique se fonde sur la connaissance de la façon dont nous utilisons corps et esprit quotidiennement – et indique que lorsque nous vivons selon notre métabolisme propre, nous sommes en meilleure santé, plus heureux, et nous vivons plus longtemps. Donc, le cœur de l’Ayurvéda c’est l’adaptation du style de vie et du régime alimentaire à la nature de la personne. [ Suite ] » Tous nos livres
» Les éditions Turiya
Accueil du site > Vaidya Atreya Smith > Publications > Phytothérapie Ayurvédique 2

Phytothérapie Ayurvédique 2

Auteur : Vaidya Atreya Smith

En médecine ayurvédique, il existe une distinction nette entre le patient et la maladie. Deux protocoles différents sont utilisés pour l’individu et pour la maladie. En Ayurvéda, les termes Sanskrits de Prakriti et de Vikriti sont utilisés pour indiquer la constitution d’une personne (prakriti) et les symptômes de la maladie (vikriti).

Le mot prakriti signifie généralement la ‘nature’ d’une personne ou sa constitution durant sa vie. Elle comprend à la fois les traits physiologiques et psychologiques qui dominent tout au long de sa vie. Physiologiquement, la constitution est représentée par la charpente ou la structure du corps et par son état métabolique général (rapide, lent, chaud, froid, etc.). Psychologiquement, l’esprit tend à fonctionner avec les éléments observables comme par exemple dans le cas d’une personnalité dynamique, soumise, sentimentale ou créative. Ainsi, par l’observation, nous pouvons remarquer quelle humeur ayurvédique (dosha) parmi les trois humeurs est dominante dans notre corps et dans notre esprit. L’humeur dominante devient notre prakriti ou constitution.

Le mot vikriti signifie généralement ‘ce qui recouvre notre nature’. Cela signifie tout état anormal, comme l’état de maladie. Nous pouvons en gros définir vikriti comme ‘état de maladie’ parce qu’il ‘recouvre’ ou s’empare de notre état naturel de bonne santé. Nous possédons désormais trois options distinctes pour effectuer un traitement clinique en Ayurvéda. Nous pouvons traiter la constitution ou nature d’une personne ; nous pouvons traiter les symptômes de la maladie de cette personne ; ou nous pouvons traiter les deux à la fois. L’Ayurvéda classique prend toujours en compte la constitution de la personne même lorsqu’elle traite les maladies. C’est parce qu’elle reconnaît la possibilité d’effets secondaires indésirables lorsqu’une plante rentre en conflit avec la constitution d’une personne. Il est très important de choisir distinctement une approche parce qu’un choix mixte engendra des résultats mixtes.

En occident, nous sommes davantage familiarisés dans le traitement des symptômes des maladies, étant donné que ceux-ci sont facilement observables et généralement inconfortables pour le patient. Il n’y a rien de mal dans une telle approche puisqu’elle donne souvent des résultats rapides et aide le patient à rapidement se sentir mieux. L’inconvénient est que les causes de ces symptômes peuvent ne pas être enrayées. En fait, la capacité de diagnostiquer ou de découvrir les causes des maladies est quelque peu limitée dans l’approche moderne.

Ceci est le problème principal que l’on retrouve dans l’approche biochimique mécanique de phytothérapie. L’approche moderne est très efficace pour réduire rapidement les symptômes et est très utile dans les situations d’urgence. Un système de diagnostic lui fait cependant défaut pour découvrir les causes des maladies. Par exemple, la médecine biochimique a récemment commencé à prendre en compte les effets de la nutrition sur notre santé, ce que les herboristes ayurvédiques savent depuis longtemps.

Nous traitons la cause d’une maladie en établissant tout d’abord la constitution de la personne. Nous le faisons en observant la personne dans son ensemble (comme cela a été décrit plus haut). Une fois la constitution de la personne constatée, les symptômes de la maladie peuvent être classés selon les trois humeurs ou doshas. Cela signifie qu’un symptôme sera classé en tant que symptôme Vata (air), Pitta (feu) ou Kapha (eau). Nous avons généralement tendance à créer le même genre de maladie que celui de notre constitution. Ainsi, une personne de constitution Kapha aura tendance à créer des types de maladies Kapha.

Dans cette approche, l’herboriste réduira simplement l’humeur dominante à l’aide de plantes médicinales ayant une qualité opposée, parce que l’humeur dominante est généralement l’humeur constitutionnelle. Bien que cette approche puisse nous sembler trop simple et presque naïve, elle est généralement très efficace dans la majorité des troubles ordinaires. Cette approche possède un avantage, c’est à dire que même si nous ne sommes pas certains de la cause de la maladie ou de la maladie même, celle-ci disparaîtra généralement lorsque l’humeur sera diminuée ou équilibrée. C’est la raison pour laquelle dans le système ayurvédique, les humeurs sont causes de maladie.

De plus, même si nous connaissons pas la constitution, ce sera l’humeur la plus forte qui créera les troubles. (En Ayurvéda, une humeur peut uniquement provoquer une maladie lorsqu’elle est forte). Ainsi, en traitant l’humeur la plus forte, cela éliminera généralement l’origine des troubles et des symptômes. En d’autres termes, le fait de traiter la maladie (vikriti) révélera la constitution (prakriti). Cela est particulièrement utile dans les situations où les troubles ne sont pas de la même humeur que la constitution ou lorsque la constitution n’est pas facilement observable.

L’Ayurvéda reconnaît que nous devons parfois traiter à la fois les symptômes et les causes. Par exemple, une fièvre soit se traiter rapidement étant donné que les symptômes de chaleur élevée sont dangereux pour le patient. En associant des plantes diminuant Pitta, qui est l’humeur responsable des fièvres et des inflammations, cela aidera à éliminer les causes de la maladie. Cependant, une fièvre peut survenir chez une personne ayant n’importe quelle constitution. Si nous traitons également la constitution de la personne ayant cette fièvre, le traitement sera plus rapide et plus efficace. C’est la raison pour laquelle l’Ayurvéda énonce qu’une personne doit tout d’abord avoir été déséquilibrée pour que la fièvre survienne.

Il est intéressant de noter que plus un trouble demeure dans le corps, plus il est probable que plusieurs humeurs seront impliquées. Pour les maladies chroniques de nature grave (comme la tuberculose par exemple), les trois humeurs sont perturbées. Dans ce genre de problèmes, nous devons traiter à la fois la constitution et la maladie, cela signifie que nous devons traiter les trois humeurs en même temps.

L’Ayurvéda est davantage qu’une simple phytothérapie. Elle comprend des régimes de nutrition et une hygiène de vie aidant à la fois à prévenir les maladies ainsi qu’à augmenter l’efficacité de tout traitement à base de plantes, quelque soit l’approche.

Copyright © 2015 EIVS GmbH

eMail: contact (at) atreya.com
Domaines de compétences : Ecole de formation en ayurveda, massage ayurveda, massage ayurvédique, nutrition ayurveda, nutrition ayurvédique, phytothérapie ayurvédique. Stages, formation, cours, livres, enseignement à distance, et cours par correspondance en Ayurveda


Ayurvedic trainingn courses and lessons on line : visit www.ayurvedic-nutrition.com
Copyright © 1994-2018 Atreya Smith - Webdesign et référencement : www.welwel-multimedia.com